Un Ballon Pour l’Ecole

L’espace fait rêver. Cela fait près de 60 ans que Planète Sciences propose aux jeunes des activités scientifiques pour appréhender et toucher du doigt les difficultés ou les notions nécessaires aux professionnels lors de la conception et de la réalisation de projets spatiaux.

Le CNES et Planète Sciences mettent en oeuvre des ballons stratosphériques expérimentaux depuis 1992, notamment dans le cadre de l’opération scolaire « Un Ballon pour l’Ecole » (UBPE).

Le ballon embarque une nacelle de moins de 1,8 kg remplie d’expériences pour pouvoir mieux comprendre notre atmosphère jusqu’à 30 km d’altitude.

Le collège Saint-Anatoile a déposé une demande de candidature. Nous attendons une réponse au début du mois d’octobre.

Comment vole un ballon expérimental ?

Un ballon expérimental est un véhicule capable de se déplacer dans l’atmosphère sur une grande distance au gré des vents et atteindre des altitudes élevées : jusqu’à 30 km ! Il permet ainsi le survol de la Terre et son observation ou l’exploration de l’atmosphère.

Le ballon est composé d’une enveloppe de latex gonflée à l’hélium, gaz qui possède les propriétés d’être plus léger que l’air et d’être ininflammable.

Grâce à la poussée d’Archimède, le ballon s’élève dans l’atmosphère.
Plus il monte, plus la pression de l’air autour de lui, diminue. L’hélium occupe alors de plus en plus de volume : le ballon se dilate et finit par éclater.

A ce moment, la chaîne de vol redescend vers la terre. Le parachute inséré initialement « en sapin » entre l’enveloppe du ballon et le réflecteur radar, joue alors son rôle de frein.

La durée totale du vol se situe entre 2 et 4 heures.

Cahier des charges : Télécharger
Caractéristique de l’atmosphère, mécanique du vol : Télécharger

Collège Saint-Anatoile - FG © 2022. All rights reserved.